Un vote participatif des orientations budgétaires - Brive-la-Gaillarde(19)

"L’enjeu : comment optimiser le budget sans impôt nouveau."

Frédéric SOULIER, maire de Brive-la-Gaillarde pour Le Point, juin 2016

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  • Parce qu’elle permet d’associer les citoyens aux politiques publiques locales.

  • Parce qu’elle contribue à l’amélioration de l’efficience des finances  publiques.

  • Parce qu’elle répond à l’enjeu de transparence de la vie publique.

La bonne pratique en quelques lignes

En 2016, le maire de Brive-la-Gaillarde, Frédéric Soulier, a décidé de mettre en place un budget participatif. En France, il était l’un des premiers. La raison ? Faire face à la baisse des dotations de l’Etat qui limitait la collectivité de ses marges de manœuvres budgétaires, tout en impliquant les habitants dans la vie de la commune. En effet, cinq millions d’euros d’économie devaient être trouvés avant 2017. Deux choix prévalaient alors : réduire les dépenses ou augmenter les recettes. La première option est retenue en décidant d’optimiser les dépenses au profit des attentes citoyennes.

Comment ? Trente deux milles questionnaires ont été envoyés à 15% des citoyens de plus de 15 ans, soit 5 961 brivistes

Les résultats

Plus de cinquante questions portant sur quatre thèmes généraux ont été soumises aux citoyens qui ont classés les différents postes de dépenses de « très prioritaire » à « pas du tout prioritaire ». Ainsi, la sécurité et les déplacements en ville ont été déclarés prioritaires par 63% des habitants, contre par exemple 15% pour le numérique.

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2016, à Brive-la-Gaillarde mais aussi dans d’autres villes : Paris, Grenoble, Metz, Rennes ont également opté pour le budget participatif, tout comme des communes de taille plus réduite à l’instar de Tilloy-lès-Mofflaines

Par qui ?

La Ville de Brive-la-Gaillarde

Comment ?

  • Définir les objectifs du budget participatif pour la collectivité : le montant du budget alloué au vote citoyen, les critères de recevabilité des projets, le choix des outils pour faciliter les échanges avec les citoyens, etc.

  • Lancer un appel à projet afin de recueillir des idées d’initiatives : plusieurs plateformes numériques existent répertoriant les appels à projets de différentes villes.

  • Réaliser une étude par les agents de la collectivité des projets proposés : éligibilité des projets selon des critères préalablement définis.

  • Proposer au vote des habitants de la collectivité les initiatives retenues.

  • Veillez à respecter plusieurs enjeux : faire de la pédagogie afin d’inciter les habitants à proposer des projets et à voter, prévoir un outil internet performant, inciter à la co-construction des projets et du budget, etc.

Les points de vigilance

Le panel des répondants au budget participatif n’est pas nécessairement représentatif de la population (les retraités et les catégories socioprofessionnelles aisées se mobilisent davantage que les jeunes et les ouvriers).

Contact

Ville de Brive-la-Gaillarde
05.55.92.39.39