Un collectif autogéré de femmes seniors - Montreuil (93)

"C’est très important quand on commence à vieillir de ne pas vivre isolées. Mais ici on a aussi l’objectif d’être citoyennes, d’être dans la vie, d’être dans la ville, d’être solidaires."

Iro Bardis, 72 ans, résidente de la Maison des Babyagas pour Le Monde, La Maison des Babayagas, l’anti-maison de retraite, à Montreuil, 2016

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  • Parce qu’elle crée un environnement sécurisant pour les femmes, les incitant à prendre des initiatives, à concrétiser des projets (dessin, jardinage, etc).

  • Parce qu’elle implique une dimension participative et partenariale porteuse de lien social (gestion collective des parties communes.

La bonne pratique en quelques lignes

La Maison des Babayagas est un bâtiment collectif autogéré composé de 25 logements. 21 sont réservés à des femmes de plus de 60 ans répondant aux critères d’accès aux logements sociaux. Les 4 autres sont occupés par des jeunes de moins de 30 ans. Chaque résident gère en autonomie son logement et les décisions concernant les parties communes sont prises en commun. Des événements collectifs sont régulièrement organisés : jardinage, cours des dessin, repas partagé, etc.

Les résultats

Cet espace est devenu un lieu de partage entre les femmes résidentes mais également avec l’ensemble du quartier par la création de projets collectifs. La liste d’attente s’allonge. Il faut désormais patienter plusieurs mois avant d’obtenir un logement dans la résidence des Babayagas.

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

A Montreuil en Seine-Saint-Denis en 2012

Par qui ?

Thérèse Clerc, militante féministe

L’association Babayagas

La Ville de Montreuil

L’organisme HLM

Comment ?

  1. Réaliser un diagnostic de territoire afin d’établir les besoins des seniors locaux.

  2. Créer une équipe projet en charge de définir public cible, lieu d’accueil, modalités de gestion participative et auto-gérées…

  3. Identifier des partenaires « qui acceptent l’innovation » (Odette Menteau, présidente de l’association Babayaga) afin, notamment, de trouver des financements et un lieu propice.

  4. Poser les bases idéologiques et fonctionnelles du lieu concrétisées par l’élaboration d’une charte afin de garantir le succès de la démarche participative

Les points de vigilance

Faire accepter l’habitat partagé par l’administration : les obligations juridiques sont nombreuses pour acheter un terrain, le revendre en différentes parcelles, etc.

S’intégrer à ce nouveau mode de fonctionnement lorsque l’on est locataire

Contact

Maison des Babayagas,

09.81.89.47.87