Le parrainage bénévole des mineurs non accompagnés - Ille-et-Vilaine (35)

"Il n’y a ni profession ni famille incompatibles avec l’accueil."

Sabrine BENZARTI, Chargée de mission, Accueil collectif et familial de la protection de l’enfance, Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique :

  • Parce qu’elle prévoit un accompagnement progressif qui permet aux parrains/et ou familles d’accueil et MNA de mieux se connaître.

  • Parce qu’elle valorise les familles bénévoles qui se sont lancés dans l’aventure des « familles ou parrains solidaires » !

La bonne pratique en quelques lignes

Les mineurs non accompagnés (MNA) désignent les jeunes de moins de 18 ans qui ne sont pas pris en charge par une personne majeure. En lien avec l’évolution de la crise migratoire, les Départements français se voient confiés de plus en plus de MNA chaque année et sont alors responsables d’assurer leur protection à travers l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). 

En Ille-et-Vilaine, la politique du Conseil Départemental s’est montrée particulièrement volontariste face à cette problématique en imaginant un schéma d’accueil progressif et un pilotage principalement mené par le Département.

En effet, le Département 35 propose deux formules d’accueil : le parrainage ainsi que l’accueil solidaire. Le parrainage consiste pour les familles bénévoles de réaliser des actions ponctuelles et de courte durée avec le jeune (une sortie, un repas, un soutien scolaire..), l’hébergement peut être ponctuel mais n’est pas obligatoire. Par la suite, si ce parrainage fonctionne bien, il est proposé à la famille de devenir « famille solidaire ». Ce second niveau permet aux familles d’héberger au quotidien le jeune parrainé. Les familles sont alors indemnisées (550€/mois) et accompagnées par un référent de l’ASE.

Les résultats

En mai 2019, déjà 158 familles se sont lancées dans l’aventure du parrainage et 15 sont devenues « familles solidaires ».

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2016, en Ille-et-Vilaine. 

D’autres Départements ont mis en place des dispositifs similaires. Par exemple, l’Essonne, le Gard ou la Loire-Atlantique travaillent étroitement avec des associations (comme France Parrainage) pour mettre en relation des familles d’accueil avec des MNA afin de pouvoir offrir un cadre familial à ces jeunes au quotidien.

Par qui ?

Le Département d’Ille-et-Vilaine

Comment ?

  1. Réaliser un diagnostic sur le nombre de MNA sur le territoire et sur les besoins en termes d’accueil.

  2. Élaborer un schéma d’accueil pour les MNA par les familles bénévoles (parrainage temporaire ou durable, indemnisation des familles, suivi des familles et du jeune, critères pour la sélection des familles d’accueil…).

  3. Identifier les sources de financements disponibles pour l’indemnisation des familles solidaires.

  4. Identifier des familles potentiellement intéressées (dans les réseaux associatifs par exemple).

  5. Élaborer et communiquer sur le questionnaire à destination des familles intéressées.

    > Le questionnaire du Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine pour le parrainage est  disponible ici.

  6. Étudier les dossiers de candidatures et effectuer un ou plusieurs entretiens avec les familles ainsi qu’une visite à domicile.

  7. Assurer le suivi des familles et des jeunes par des rendez-vous réguliers

Les points de vigilance

Il est difficile de recruter des parrains ou des familles solidaires, il est nécessaire de formaliser une stratégie de communication importante, de cibler des personnes actives au niveau associatif et de faire preuve de pédagogie et de flexibilité pour accompagner les familles et les jeunes au sein du dispositif.