Ambition études de médecine – Centre Val-de-Loire (37)

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

Parce qu’elle apporte une réponse à la désertification médicale

Parce qu’elle contribue à redynamiser les territoires

Parce qu’elle participe à l’égalité des chances et au respect des ambitions nouvelles des médecins

Le projet

   Où ? Quand ?

En région Centre-Val de Loire, depuis 2018

   Par qui ?

Le Conseil Régional Centre-Val-de-Loire, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, le Rectorat et la Faculté de Médecine de Tours

   Comment ?

Pour répondre aux appréhensions des lycéens face aux études de médecine, le Conseil Régional Centre-Val-de-Loire, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, le Rectorat et la Faculté de Médecine de Tours ont décidé, en 2018, de créer « l’Ambition PACES » (première année commune aux études de santé). Cette action vise à inciter les jeunes des lycées ruraux et urbains sensibles à prétendre à des études de médecine et lutter contre la désertification médicale en formant des jeunes du territoire pour qu’ils y exercent.

   Quel résultat ?

Le dispositif propose aux élèves de la série scientifique de 14 lycées de la Région Centre-Val-deLoire une initiation à la PACES afin de susciter des vocations. Les élèves volontaires de première et de terminale scientifique assistent à 1h30 d’accompagnement personnalisé par semaine. Des professeurs et des étudiants du tutorat de la faculté de médecine de Tours viennent échanger sur les grandes notions du programme, les méthodes de travail… Chaque lycéen est également coaché par un étudiant en troisième année de médecine faisant partie du programme.

Mise en œuvre

Les étapes clés du projet

1. Réaliser un diagnostic afin d’identifier les forces et les faiblesses du territoire en matière d’attractivité médicale de la collectivité

2. Approbation par l’organe délibérant de la Communauté d’Agglomération Var Esterel Méditerranée

3. Créer un partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, l’Université de Médecine (le cas échéant) et les lycées du territoire.

4. Faire vivre le partenariat et le plan d’action afin d’inciter les jeunes du territoire à poursuivre des études de médecine (et à venir s’installer dans la région). L’ambition peut être plus globale et inciter les jeunes à poursuivre des études supérieures de leur choix en ayant connaissance de l’étendue de l’offre disponible

5. Communiquer autour du projet

Les point(s) de vigilance

> Favoriser l’émergence de vocations chez les lycéens scientifiques ne signifie pas nécessairement une augmentation du nombre d’installation de jeunes médecins

Contact

Agence régionale de santé et Région Région Centre Val-de-Loire/ ars-cvl-contact@ars.sante.fr / info@regioncentre.fr