Le projet alimentaire de territoire de l’Autunois-Morvan – CC du Grand Autunois Morvan (71)

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

Parce que le projet alimentaire est vecteur de cohérence et de lien au sein du territoire grâce à un modèle d’économie circulaire et localisée

Parce qu’il permet de structurer et diversifier la filière agricole autour de débouchés locaux et de sensibiliser les habitants aux enjeux de l’alimentation

Le projet

   Où ? Quand ?

Le projet a débuté en 2018 et continue toujours actuellement. Il concerne toute la communauté de communes du Grand Autunois, soit 55 communes.

   Par qui ?

La Communauté de communes en partenariat avec la Chambre d’agriculture 71, le GIEE de l’Autunois, les associations de producteurs…

   Comment ?

Pour répondre aux grands défis alimentaires, la Communauté de communes du Grand d’Autunois a engagé un programme d’actions afin de travailler sur toute la filière d’approvisionnement et de consommation locale autour d’un « projet alimentaire de territoire ». Ce projet est porté par une réflexion de groupe à l’échelle du territoire. Il est structuré par 4 grands thèmes : la restauration collective, l’éducation à la jeunesse, la justice sociale et la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le projet propose d’articuler production et alimentation dans une logique d’économie circulaire.

   Quel résultat ?

Après 1 an et demi de fonctionnement, l’approvisionnent de la restauration collective est aujourd’hui de 25% en local avec une trentaine de producteurs engagés. Avec l’introduction des produits locaux, le gaspillage alimentaire a fortement diminué chez les scolaires. Le collectif de producteurs est aujourd’hui bien soudés et travaille pour l’ouverture d’un magasin de producteurs en 2021.

Mise en œuvre

Les étapes clés du projet

1. Recensement des producteurs locaux et création d’un collectif

2. Approbation par l’organe délibérant de la Communauté d’Agglomération Var Esterel Méditerranée

3. Approvisionnement en produits locaux de la cuisine centrale et valorisation des sous-produits

4. Mise ne place d’un volet jeunesse avec un programme validé par l’inspecteur d’académie (intervention d’agriculteurs, mesures du gaspillage alimentaire)

5. Mise en place d’un volet justice sociale avec la redistribution des surplus et le rapprochement avec le monde de l’insertion et de l’agriculture

6. Accompagnement à la création d’un magasin de producteurs et à l’installation de productions manquantes

7. Etude de faisabilité pour la création d’une unité de transformation des produits locaux

Les point(s) de vigilance

> Une instance de gouvernance est nécessaire (ici, une commission agricole)

> Il faut également bien connaître le terrain de travail et réaliser en amont un diagnostic agricole par exemple

Contact

CC du Grand Autunois Morvan / Marie-Amandine LATOUR, Responsable Pôle Agriculture et circuits courts alimentaires / marie-amandine.latour@grandautunoismorvan.fr / 03 85 86 80 52 (standard)