Faire compagnie, pour lutter contre l'isolement des seniors - CC des Portes du Morvan (58)

"C’est un projet d’équipe au coeur duquel nous devons placer les attentes des voisins actifs."

Nicolas Wiorogorski, responsable de l’axe senior du centre social intercommunal

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  • Parce qu’elle participe à la lutte contre l’isolement des seniors

  • Parce qu’elle favorise le lien social et l’entraide.

  • Parce qu’elle dynamise les territoires ruraux

La bonne pratique en quelques lignes

« Faire compagnie » ou un projet évolutif sur le territoire ! Tout débute en 2011 : des jeunes en service civique rendent visite à des personnes âgées isolées. Cette initiative répond à une double ambition : lutter contre l’isolement des seniors et réduire la précarité et la fragilité sociale des jeunes mise en exergue par une étude réalisée par le centre social intercommunal. Parallèlement, un dispositif de prêt à domicile de livres de la bibliothèque intercommunale s’est créé.

Un troisième projet de prêt de tablettes numériques s’est structuré autour de la forte demande locale : le nombre conséquent de personnes âgées en demande ne permettant plus d’assurer la présence physique d’un bénévole pour tous, le centre social a mis en place un système de prêt de tablettes numériques accompagné de formations au numérique. L’objectif ?  Lutter contre la fracture numérique. 

Les résultats

En 2014, ces trois projets se regroupent au sein du dispositif global de lutte contre l’isolement des seniors, « Faire compagnie » géré par le centre social intercommunal. L’entraide entre voisins devient au fondement du dispositif : des volontaires, majoritairement des jeunes retraités, rendent des services aux seniors isolés du territoire (jardinage, covoiturage, etc).

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2014, dans la CC des Portes du Morvan

Par qui ?

Une coordination assurée par le CIAS

Comment ?

  1. Intensifier/mettre en place un travail partenarial de repérage des personnes en grand isolement aux côtés des professionnels de santé, de la caisse de retraite, des conseillers municipaux, des assistantes sociales, etc.

  2. Organiser l’offre de bénévoles en s’appuyant notamment sur des personnes souhaitant s’investir auprès des seniors isolés, des jeunes en situation de précarité embauchés en service civique (au début du dispositif).

  3. Mobiliser des financements afin d’assurer la gouvernance et d’acquérir des tablettes numériques le cas échéant, d’aider les personnes à s’abonner à la 3G ou au Wifi, de rémunérer les jeunes en service civique et le coordinateur. Subventions diverses : conférence des financeurs notamment pour l’essaimage du dispositif.

  4. Le cas échéant, démarcher un fournisseur de tablette numérique prêt à s’engager dans un partenariat.

  5. Lancer l’initiative à l’aide du coordinateur, qui se charge de mettre en relation les seniors et les volontaires via, notamment, une communication efficace.

Les points de vigilance

Cette démarche est avant tout un projet d’équipe : il semble nécessaire de se baser sur les attentes des voisins actifs potentiels afin qu’ils se soient partie intégrante du pilotage du projet.

Contact

M. Nicolas Wiorogorski, responsable de l’axe senior du centre social intercommunal
03.86.22.85.47

Lire aussi :

LIENS