Les assurés du régime général sans médecin traitant

 
Carte_Assures_Sans_Medecin_Traitant_Ithea.png

En France, dans certains territoires, la densité des praticiens est 30 à 50% inférieure à la moyenne nationale. En matière d’accès aux soins et aux droits, un autre indicateur permet d’aller plus loin : les assurés du régime général sans médecin traitant, soit des individus potentiellement moins impliqués dans leurs parcours de soins. Les Antilles Françaises et l’Ile-de-France sont les territoires où l’indicateur est le plus au rouge avec parfois 40% d’assurés du régime général sans médecin traitant ! En France, dans certains territoires, la densité des praticiens est 30 à 50% inférieure à la moyenne nationale. En matière d’accès aux soins et aux droits, un autre indicateur permet d’aller plus loin : les assurés du régime général sans médecin traitant, soit des individus potentiellement moins impliqués dans leurs parcours de soins. Les Antilles Françaises et l’Ile-de-France sont les territoires où l’indicateur est le plus au rouge avec parfois 40% d’assurés du régime général sans médecin traitant !



L’accès à la médecine et aux soins est un enjeu de santé publique. Selon un récent rapport de l’Agende Régionale de Santé (ARS) d’Ile-de-France, sur les 10 000 médecins libéraux de la région, 6 000 seront retraités dans 5 ans.

L’indicateur traité dans cet article aujourd’hui est la part d’assurés du régime général sans médecin traitant. Quand cette part est faible elle est souvent révélatrice :

  • De la présence de déserts médicaux avec la difficulté de trouver un médecin

  • D’un enjeu de prévention avec des individus s’intéressant peu à leur état de santé.

Une étude territorialisée permet d’identifier les régions connaissant une part plus élevée de Français sans médecin traitant. Au palmarès des lieux où cette part est la plus importante, on retrouve la région parisienne. L’Agence Régionale de Santé (ARS) estime que dans le Val-de-Marne, la moitié des praticiens ont plus de 60 ans. Paris n’est toutefois pas épargné au vu d’une densité de population très importante d’un territoire attirant moins les jeunes diplômés.

La ruralité française connaît également une part importante d’assurés du régime général sans médecin traitant. Parmi elle, les territoires d’Outre-mer sont surreprésentés. En Martinique, 41% des assurés du régime général n’ont pas de médecins traitants. Cette part est de 40% en Guadeloupe et en Guyane. En France Métropolitaine, les départements des Pyrénées Atlantiques (64) et de Haute-Savoie (74) se distinguent également.

Le plan « Ma Santé 2022 » met en avant de nombreuses pistes à explorer dans les années à venir comme la télémédecine. Les collectivités ont également investi la thématique via les maisons de santé, l’accompagnement à l’installation des jeunes médecins, les collectivités prennent aujourd’hui en main et ce depuis de nombreuses années, le destin médical de ces assurés du régime général sans médecin traitant.

Plus d’indicateurs sur la santé dans le Portrait Croisé.

 
Ithéa Conseil