Les actifs se rendant au travail à pied

 

visuel-ithea-marche.png

Cette semaine Ithéa s’intéresse à la mobilité domicile-travail avec, en moyenne, 7% des actifs se rendant à pied sur leur lieu de travail. Quand on analyse plus amplement les chiffres, on remarque une grande différence selon la taille du territoire qui s’explique, en grande partie, par le maillage de transports en commun ou le rapport à la voiture. Ce sont les actifs de la ville du Puy-en-Velay qui vont le plus à pied sur leur lieu de travail, juste devant Marseille ou Lons-le-Saunier (06).


Classement des actifs français se rendant à pied au travail

Malgré une moyenne nationale à hauteur de 7 %, on remarque une réelle différence de la part d’actifs allant au travail à pied selon la taille du territoire. Ainsi, en proportion, davantage de gens vont travailler à pied au sein des plus petites villes. Plus la ville est grande, plus la part de la population allant au travail à pied est faible. Un chiffre qui s’explique, en grande partie, par un meilleur maillage des transports en commun dans les grandes villes.

Si l’on analyse la situation des villes de plus de 15 000 habitants, Le-Puy-en-Velay se hisse tout en haut du classement, juste devant Lons-le-Saunier et Marseille 6ème. L’analyse territorialisée met également en avant des disparités entre l’ouest et l’est de la France, avec une partie ouest où l’on utilise plus la voiture pour se rendre au travail. A contrario, le quart sud-est de la France abrite de nombreux territoires dépassant la part des 9% d’actifs se rendant au travail à pied.

La part des actifs à pied est un indicateur renvoyant de manière générale à la façon dont les collectivités territoriales se saisissent du sujet de la mobilité. L’incitation à la mobilité douce est loin d’être une spécificité de Paris, Lille, Lyon ou Marseille. L’Agglomération de Nevers par exemple propose une aide financière pour l’achat d’un vélo électrique avec une subvention à hauteur de 30% du prix du vélo.

Le covoiturage également est investis par les acteurs locaux. Depuis près de 15 ans, le région Bretagne se couvre d’aires de covoiturage et développe une politique d’encouragement. Ouestgo est la plateforme unique, mutualisée et gratuite de covoiturage de la Région. La plateforme est le fruit de la mutualisation de toutes les initiatives de covoiturage des collectivités territoriales bretonnes.

D’autres indicateurs sur la mobilité des actifs dans le Profil Croisé.

 
Ithéa Conseil