Objectif Autosuffisance énergétique – CC du Mené (22)

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

Parce qu’il s’agit d’un projet unique en France

Parce qu’elle valorise le savoir-faire de tous les acteurs locaux autour d’un projet commun : agriculteurs, ingénieurs, élus, habitants…

Parce qu’elle s’inscrit dans une démarche de développement local particulièrement ambitieuse

Le projet

   Où ? Quand ?

Dans la Communauté de communes du Mené depuis 2004

   Par qui ?

La coordination est assurée par la Communauté de communes mais les projets sont des initiatives collectives publiques ou privées avec des porteurs de projets divers (agriculteurs, citoyens…). Des financements de la Région, du Département, de l’ADEME et du FEDER ont également été mobilisés.

   Comment ?

Afin d’atteindre 100% d’énergies renouvelables produites localement d’ici 2025, les élus de la CC du Mené ont mobilisés tout l’écosystème d’acteurs à proximité : agriculteurs, collectifs citoyens, ingénieurs… Cette ambition est d’ailleurs au coeur du projet de territoire, où elle se décline en plusieurs projets collectifs : méthanisation, réseaux de chaleur, huiles carburants, pépinière d’entreprises, éolien participatif…

   Quel résultat ?

La Communauté de communes a bénéficié du label de pôle d’excellence rural en 2006 et 2010. À l’heure actuelle plusieurs projets ont vu le jour : Geotexia, l’usine de méthanisation (2011), Le parc éolien participatif (2013), l’huilerie Ménergol (2007), une pépinière d’entreprises Ménerpôle (2010)

Mise en œuvre

Les étapes clés du projet

1. Analyser les besoins du territoire à partir d’un diagnostic environnemental et sociologique

2. Approbation par l’organe délibérant de la Communauté d’Agglomération Var Esterel Méditerranée

3. Développer les procédés permettant d’exploiter ces ressources

4. Associer les acteurs concernés par chaque action en créant des synergies avec le monde associatif, coopératif, les entreprises et les particuliers

5. Identifier les financements possibles pour développer les projets

6. Expérimenter les procédés et procéder à une évaluation fréquente à partir des objectifs fixés dans le plan d’actions

Les point(s) de vigilance

> Le projet s’échelonnant sur 15 ans, le portage politique des différentes mandatures peut être inégal

> Par ailleurs, de nombreuses contraintes réglementaires ont pu limiter l’ambition de certains projets, d’autant plus en 2004 ou le développement durable avait une place moins importante dans les politiques publiques

Contact

CC du Mené / Laurent GAUDICHEAU, DGS / laurent.gaudicheau@mene.fr / 02 96 31 47 45