Les locaux moteurs – CC Baugeois Vallée (49)

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

Parce que c’est une démarche citoyenne renforçant les dispositifs publics d’Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH)

Parce que c’est un dispositif qui valorise les compétences des habitants

Parce que c’est une démarche qui permet de lever les craintes et les représentations sur la précarité énergétique

Le projet

   Où ? Quand ?

Depuis 2015, dans la CC Baugeois-Vallée

   Par qui ?

L’association Les Locaux Moteurs

   Comment ?

En 2015, un groupe d’habitants sensibilisés à la lutte contre le non-recours décide de créer une association afin de lutter contre la précarité énergétique. Le collectif de « Locaux Moteurs » fait du porte à porte pour informer et sensibiliser les potentiels bénéficiaires d’aides financières sur les dispositifs existants, notamment dans le cadre d’ Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat (OPAH). Pour les ménages intéressés et éligibles, les membres de l’association transmettent une fiche à l’opérateur de l’OPAH afin de réaliser un diagnostic du logement.

   Quel résultat ?

L’association a réalisé une enquête de satisfaction qui souligne de très bons résultats : près de 9 ménages sur 10 expriment leur confiance lors de la mise en relation ! Les professionnels des Locaux Moteurs sont prioritairement recrutés pour leurs qualités relationnelles et non leurs connaissances qu’ils acquièrent aux cours de formation à leur entrée dans l’association.

Mise en œuvre

Les étapes clés du projet

1. Mener un travail d’immersion préalable sur le territoire pour mieux comprendre ses caractéristiques, l’adaptation possible du dispositif, etc

2. Approbation par l’organe délibérant de la Communauté d’Agglomération Var Esterel Méditerranée

3. Construire le dispositif en partenariat avec l’opérateur OPAH et conserver des échanges réguliers avec lui

Les point(s) de vigilance

> La démarche fonctionnant sur le mode du porte à porte, il est difficile d’identifier précisément les ménages les plus susceptibles d’être intéressés par ces informations. Le seul moyen possible est de repérer les logements construits avant les années 1980

> La démarche a été victime de son succès : à la suite des premières expérimentations auprès des habitants, Soliha, l’opérateur ANAH a éprouvé des difficultés à absorber le pic de demandes occasionné

Contact

Les Locaux Moteurs / Claudine PEZERIL, Coordinatrice et fondatrice de l’association / c.pezeril@locaux-moteurs.fr