Sport santé sur ordonnance - Strasbourg (67

"Le développement d’une activité physique régulière dans les populations de patients apparaît comme une priorité de santé publique."

Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, Rapport de mars 2008

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  • Parce qu’elle permet de promouvoir l’activité sportive auprès de ces habitants afin de réduire les inégalités sociales et territoriales de santé.

  • Parce qu’elle s’intègre pleinement dans les objectifs du Contrat Local de Santé.

  • Parce qu’elle renforce la collaboration entre agents territoriaux, médecins, mutuelles et associations sportives

La bonne pratique en quelques lignes

Le décret du 30 décembre 2016 donne la possibilité aux médecins de prescrire des ordonnances d’Activités Physiques Adaptées (A.P.A.) aux patients atteints d’Affection de Longue Durée (ALD). Ce décret est un prolongement national de nombreuses initiatives mises en place au niveau local. En effet, une cinquantaine de villes en France ont franchi le pas du sport sur ordonnance : Strasbourg, Biarritz, Chambéry ou encore Villeurbanne…

Le dispositif strasbourgeois a été pionner en la matière. En effet, la Ville a initié cette action en 2012 à travers son Contrat Local de Santé. Depuis, plus de 300 médecins généralistes strasbourgeois ont signé la Charte d’engagement « Sport-Santé sur ordonnance » permettant de devenir prescripteur et 14 associations sportives sont devenues partenaires. En tout, plus de 1 400 patients se sont vus prescrire des heures d’activités sportives remboursées.

Aussi, cette action s’articule avec d’autres politiques publiques. Par exemple, le Plan de déplacements urbains a été coordonné avec ce dispositif afin de favoriser les modes de déplacements doux qui promeuvent une activité physique (marche, vélo). 

Les résultats

Concrètement, 100 abonnements annuels de Vélhop sont pris en charge par la Compagnie des Transports Strasbourgeois dans ce cadre.

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2012, à Strasbourg et dans d’autres villes (Concrètement, 100 abonnements annuels de Vélhop sont pris en charge par la Compagnie des Transports Strasbourgeois dans ce cadre…)

Par qui ?

La Ville de Strasbourg et les médecins signataires de la charte

Comment ?

  • Engager une réflexion avec les acteurs locaux et professionnels de santé sur les stratégies de promotion de l’activité physique

  • Identifier les différentes sources de financements dans la section de fonctionnement ou d’investissement du budget local (ex : financements de l’Agence Régionale de Santé dans le cadre d’un Contrat Local de Santé)

  • Définir les modalités d’ingénierie (suivi des patients, tarification solidaire, …)

    > Par exemple, la ville de Strasbourg a mis en œuvre le principe de la tarification solidaire, c’est-à-dire qu’il est demandé une participation financière annuelle (20 €, 50 € ou 100 €) en fonction du coefficient familial pour l’année 2 et 3 du dispositif (la première année étant gratuite).

  • Co-rédiger une charte « Sport sur Ordonnance »

  • Mobiliser les moyens matériels nécessaires (ex : un local, des installations sportives…)

  • Communiquer autour du projet afin d’assurer la participation des médecins dans une dynamique de co-construction

Les points de vigilance

  • L’étape d’identification des sources de financement est cruciale et nécessite des sources pérennes.

  • Une stratégie de communication auprès des professionnels de santé est nécessaire afin de mobiliser un grand nombre de prescripteurs. Aussi, un accompagnement doit être envisagé afin de lever les appréhensions notamment au niveau du remboursement des patients.

Contact

Ville de Strasbourg, Service Promotion de la Santé de la personne
03 68 98 65 11