Solidacar - CC Cattenom & Environs (67)

"Le dispositif convient aux territoires ruraux : nous nous sommes lancés dans l’inconnu mais l’initiative a connu un réel succès."

Viviane WINTERRATH, vice-présidente en charge de la politique sociale de la communauté de communes

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  • Parce que projet favorise la mobilité en milieu rural

  • Parce que l’initiative lutte contre la précarité de l’emploi

  • Parce que la démarche favorise la réinsertion sociale

La bonne pratique en quelques lignes

Créé en 2017, Solidacar est un service de location de voitures à moindre coût. La cible ?  Un public précaire habitant en zone rurale peu desservie par les transports en commun : les personnes en recherche d’emploi, aux horaires atypiques ou en réinsertion professionnelle.

La durée de location est limitée à 3 mois et les tarifs sont préférentiels : 4€ la journée, 15€ la semaine, 60€ le mois (frais d’assurance compris). L’utilisation du véhicule se doit d’être exclusivement professionnelle.

La commission sociale de la communauté de communes de Cattenom et Environs (CCCE) est à l’origine du projet : elle souhaitait favoriser le retour à l’emploi et l’insertion sociale d’un public précaire. Elle a alors lancé un appel aux garagistes du territoire : trois d’entre eux ont fait don d’un véhicule d’occasion chacun, remis en état par les services techniques de la collectivité.

Les résultats

Depuis le lancement du dispositif, 22 personnes ont loué une voiture pour une durée moyenne d’un mois et demi.

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2017, dans la CC  Cattenom  & Environs (CEE)

Par qui ?

La CC Cattenom  & Environs (CEE)

Comment ?

  • Réaliser une étude sur les besoins du territoire afin d’identifier les populations précaires.

  • Réunir un groupe de travail sur la mobilité (utilisation de véhicule moteur ? De scooter ? De vélo ?) et identifier les partenaires potentiels.

  • Se rapprocher des garagistes du territoire afin d’obtenir des véhicules à moindre coût.

  • Chercher des financements afin de prendre en charge l’assurance des véhicule et de proposer un service peu cher aux usagers.

  • Organiser le dispositif : cibler un service compétent pour la réalisation des entretiens pour les usagers du service de location, pour la communication, etc.

  • Communiquer autour du projet afin cibler les personnes concernées.

Les points de vigilance

Au départ, une caution par chèque de 150€ était demandée aux futurs locataires. Il est vite apparu que ce n’était pas faisable pour la population cible : la collectivité demande désormais 50€ de caution payable en liquide.

Contact

Pauline Podraza, service politique sociale de la communauté de communes
03.82.54.95.92