Le Récho - un restaurant solidaire pour les populations réfugiées - Arras (62)

« Nous avons pour vocation de nourrir les populations affaiblies, en grande difficulté, de réparer l’humain, de souhaiter la bienvenue »

Site Le Recho

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  1. Parce qu’elle permet de créer du lien social.
  2. Parce qu’elle participe à améliorer l’accueil des populations réfugiées.
  3. Parce qu’elle mêle considérations environnementales et sociétales.

La bonne pratique en quelques lignes

Arras. Semaine du 6 au 20 octobre 2018. Un événement d’un genre nouveau anime les rues de la ville, le Grand Recho, à l’initiative de l’association « le Recho ».

Tous les matins pendant trois semaines, c’est l’effervescence dans ce restaurant solidaire et éphémère d’Arras. Les habitants de la commune et de ses alentours ainsi que les réfugiées du territoire doivent cuisiner 150 repas avec l’aide de chefs de l’association « le Recho » !

Le soir venu, des dizaines d’arrageois et d’arrageoises se pressent pour déguster ces menus. Le prix n’est pas fixé en amont et l’argent récolté servira à financer d’autres actions du même type. Pour les plus fragiles, les personnes âgées isolées notamment, les personnes réfugiées distribuent un plateau repas.

Le projet se veut global. Les menus sont constitués de produits locaux et des grands chefs de la région viennent aider et transmettre. Les entreprises de la région s’impliquent par des journées de bénévolat ou la vente de paniers repas.

Les résultats

L’événement, qui a réuni plus de 900 personnes, appelle à être renouvelé. Georges Simenon ne disait-il pas « la bonne cuisine c’est le souvenir » ?

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2016, partout en France

Par qui ?

L’Association Le Recho

La Ville d’Arras

Comment ?

1.Former un groupe de réflexion sur l’intégration des nouveaux arrivants afin de consolider la méthodologie de travail.

2.Mettre en place une gestion de projet efficace afin de créer des partenariats avec les entreprises locales, d’assurer la provenance locale des produits, etc.

3.Communiquer autour du projet afin d’assurer la participation de tous (tant au niveau des ateliers et de la préparation des repas que de la venue de clients).

Bon à noter : N’hésitez pas à pendre contact avec l’association Le Recho.

Les points de vigilance

Assurer une communication efficiente afin d’assurer au projet, le beau succès qu’il mérite !

Contact

Le Recho

contact@lerecho.com