Une communication gratuite et efficace - Capestang (34)

"La page Facebook de Capestang ? c’est pour moi un bilan de mandat quotidien permettant de rendre compte de notre action."

Pierre POLARD, Maire de Capestang

Pourquoi Ithéa et SFP souhaitent valoriser cette bonne pratique ?

  • Parce qu’elle permet de rendre compte efficacement de l’action municipale.
  • Parce qu’elle contribue au rapprochement entre les services de la collectivité et les administrés.
  • Parce qu’elle nécessite peu de moyens.

La bonne pratique en quelques lignes

En 2014, lors de la campagne électorale des municipales de Capestang, le tête de liste Pierre Polard eut une idée : créer une page Facebook pour informer les habitants des actions menées et du programme de sa liste !

Fort de ce succès initial, Pierre Polard, entre temps devenu maire de la commune de 3 000 habitants, décida de poursuivre l’action de cette page. Elle devint un moyen de communication rapide, interactif et complémentaire :

-Rapide car, contrairement au bulletin municipal paraissant tous les semestres, les informations sur la page Facebook sont quasiment quotidiennes et en temps réel (fort utile lors de circonstances exceptionnelles de ces derniers temps).

-Interactif puisque les administrés peuvent réagir aux contenus publiés et ainsi faire remonter des inquiétudes et/ou des attentes particulières.

-Complémentaires aux autres outils de communication utilisés par la mairie (bulletin municipal, site Internet) afin de capter l’ensemble des habitants de Capestang.

A Capestang c’est le maire, intéressé depuis toujours par les nouvelles technologies, qui gère la page avec quelques élus (l’élu en charge de la culture publie des contenus relatifs à la vie culturelle de la commune, etc).

Les résultats

En tous cas, les statistiques locales montrent que cet outil fonctionne et atteint ses objectifs de partage des informations. En effet, 2 500 habitants (sur 3 000) suivent la page de la collectivité !

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2005 à Capestang

Par qui ?

Les élus de Capestang

Comment ?

  • Identifier les élus volontaires pour gérer la communication du territoire. 
  • Créer une page Facebook avec l’aval informel du conseil municipal.
  • Alimenter régulièrement la page avec le quotidien de la collectivité, ses réalisations, ses actualités. Afin d’être efficace, l’utilisation des réseaux sociaux doit être combiné à d’autres moyens de communication (site Internet, bulletins municipaux) : l’information émise par les collectivités induit un changement dans le comportement de 75% des individus utilisant plus de 4 supports émis par les collectivités contre 43% pour les personnes n’utilisant qu’un support (source : Observatoire SocialMedia des Territoires, 2019).
  • A lire en complément : l’Observatoire SocialMedia des Territoires propose sur sa blogosphère une série d’articles relatifs à l’utilisation des réseaux sociaux par les collectivités (« comment améliorer les performances de vos vidéos Twitter », « comment diffuser la culture numérique dans les petites et les moyennes collectivités ? »).

Les points de vigilance

L’alimentation de la page Facebook dépend d’une activité bénévole réalisée par des élus souvent intéressés par les réseaux sociaux.

Une démarche partenariale entre Ithéa et SFP Collectivités

Cette bonne pratique a été rédigée en partenariat avec SFP Collectivités, dont Pierre Polard, maire de Capestang, est l’un des consultants. La société SFP Collectivités propose une plateforme web de pilotage financier pour les collectivités permettant de sécuriser et de développer les performances financières. Elle permet d’avoir une vision rétrospective et prospective des équilibres financiers, de tester et valider les scénarios d’investissements, de construire un plan pluriannuel d’investissement et de fonctionnement, de générer des rapports de gestion automatisés et de facilité la gestion financière grâce aux compteurs de pilotage déployés par services. Cette démarche de stratégie financière est accompagnée par les experts SFP Collectivités à la double culture, à la fois élus, DGS et spécialistes en finances publiques. Pour plus d’informations, rendez-vous ici.