A Armentières, on va au boulot sans son auto - Armentières (59)

"L’OMS prône une activité physique d’endurance d’intensité modérée d’au moins 150 minutes par semaine. Comme le précise le programme national nutrition santé, [il faut] qu’elle soit bien répartie sur l’ensemble de la semaine »

« Le vélo, bon pour la santé et pour le moral », Fédération française des usagers de la bicyclette.

Pourquoi Ithéa et EM Services souhaitent valoriser cette bonne pratique ?

  • Souder une équipe autour d’un projet d’avenir.
  • Réduire l’empreinte écologique des agents de la collectivité.
  • Impliquer peu de moyens matériels et financiers.

La bonne pratique en quelques lignes

Le 1er avril 2019, le défi « Au boulot sans mon auto » est lancé par la Ville d’Armentières, qui a nommé un « référent vélo ». Le défi est lancé jusqu’au 29 septembre afin de profiter des beaux-jours.

Pour chaque agent participant à l’aventure, le défi débute par un calcul de la distance domicile-travail, vérifiant ainsi le taux de CO² émit par son véhicule personnel. Ce dernier décide ensuite de la durée de son engagement, allant d’une semaine à six mois. Un carnet de bord, papier ou numérique, lui est remis.

Les informations sont à renvoyer par mail ou à remettre dans une urne située à l’accueil de la Mairie.

Les résultats

Plusieurs actions complémentaires sont organisées :

  • « #Midicyclettes » réunit les agents sur la pause déjeuner pour une balade à vélo et un pique-nique.
  • Des portraits de cyclistes du quotidien afin de présenter les bienfaits du vélo au quotidien.
  • La Sonnette, newsletter mensuelle ouverte à tous.

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2019, à Armentières

Par qui ?

La Ville d’Armentières

Comment ?

  • Réaliser un diagnostic de territoire afin d’établir un bilan de l’utilisation du vélo.
  • Créer une équipe projet qui incitera les actions à mener et qui informera sur les finalités du projet.
  • Nommer un référent, porteur de l’action.
  • Réaliser un kit de communication à destination des agents : carnet de bord, tutoriels, etc.
  • Communiquer afin de fédérer les agents autour du projet et de créer une dynamique collective porteuse et inspirante.
  • Organiser des événements autour de la thématique de la mobilité durable.

Les points de vigilance

Maintenir le dynamisme du projet en organisant des événements réguliers et en veillant à ce que les collaborateurs envoient leurs résultats mensuels en temps voulu.

Une démarche partenariale entre Ithéa et EM Services

Cette bonne pratique a été rédigée en partenariat avec EM Services, cabinet de conseil spécialisé dans les enjeux de mobilité. Il intervient auprès des acteurs privés afin d’intégrer la thématique des transports dans leurs décisions stratégiques et opérationnelles ainsi qu’auprès des acteurs publics afin de les accompagner vers la mise en œuvre de politiques de mobilité durable. Pour plus d’informations, rendez-vous ici.