Ambition études de médecine - Centre Val de Loire

« Comme d’autres, je fais l’hypothèse que des jeunes avec un profil différent seront peut-être plus attachés aux territoires dont ils sont originaires »

Patrice DIOT, doyen de la faculté de Tours pour Le Monde « Une initiation aux études de santé pour lutter contre les déserts médicaux du Centre-Val-de-Loire.

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  1. Parce qu’elle apporte une réponse à la désertification médicale.
  2. Parce qu’elle contribue à redynamiser les territoires.
  3. Parce qu’elle participe à l’égalité des chances et au respect des ambitions nouvelles des médecins.

La bonne pratique en quelques lignes

Ce plan d’action à deux objectifs principaux : inciter les jeunes des lycées ruraux et urbains sensibles à prétendre à des études de médecine ; lutter contre la désertification médicale en formant des jeunes du territoire pour qu’ils reviennent y exercer.

« Ambition PACES » propose aux élèves de la série scientifique de 14 lycées de la Région Centre-Val-de-Loire une initiation à la PACES afin de susciter des vocations et de favoriser l’installation de jeunes médecins. Les lycées sélectionnés sont situés en zone rurale et urbaine sensible.

Les élèves volontaires de première et de terminale scientifique assistent à 1h30 d’accompagnement personnalisé par semaine. Des professeurs et des étudiants du tutorat de la faculté de médecine de Tours viennent échanger sur les grandes notions du programme, l’ambiance en amphithéâtre, la méthode de la prise de note, le travail en binôme, etc. Chaque lycéen est également coaché par un étudiant en troisième année de médecine du tutorat.

 

Les résultats

Avec ce dispositif, les lycéens prennent connaissance du rythme de travail intense que demandent les études de médecine.

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2018, dans la Région Centre-Val-de-Loire

Par qui ?

Le Conseil Régional Centre-Val-de-Loire, en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, le Rectorat et la Faculté de Médecine de Tours

Comment ?

  1. Réaliser un diagnostic de territoire afin d’identifier les forces et les faiblesses de la politique d’attractivité médicale de la collectivité.
  2. Créer une équipe projet en charge d’établir les objectifs de la nouvelle impulsion politique et de nourrir le partenariat.
  3. Créer un partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, l’Université de Médecine (le cas échéant) et les lycées du territoire.
  4. Faire vivre le partenariat et le plan d’action afin d’inciter les jeunes du territoire à poursuivre des études de médecine (et à venir s’installer dans la région). L’ambition peut être plus globale et inciter les jeunes à poursuivre des études supérieures de leur choix en ayant connaissance de l’étendue de l’offre disponible.
  5. Communiquer autour du projet.

Les points de vigilance

Favoriser l’émergence de vocations chez les lycéens scientifiques ne signifie pas nécessairement une augmentation du nombre d’installation de jeunes médecins.

Contact

Agence régionale de santé du Centre-Val-de-Loire ars-cvl-contact@ars.sante.fr

Région Centre Val-de-Loire info@regioncentre.fr