L'agriculture au féminin - Bretagne

"L’usage du féminin rend visible 50% de la population parce qu’un agriculteur peut être aussi une agricultrice."

Anne Patault, vice-présidente du Conseil Régional à l’égalité, à l’innovation sociale et à la vie associative pour Terragricole de Bretagne, 2018.

Pourquoi Ithéa souhaite valoriser cette bonne pratique ?

  • Parce qu’elle incite les femmes à s’engager dans une voie réputée masculine.

  • Parce qu’elle contribue à changer durablement les mentalités sur la thématique de l’égalité entre les femmes et les hommes.

  • Parce qu’elle participe à dynamiser le territoire en s’appuyant sur l’agriculture.

La bonne pratique en quelques lignes

En 2007, les élues agricultrices des chambres d’agriculture de Bretagne en ont « assez » : assez d’être sous-représentées au sein des instances dirigeantes agricoles, assez d’entendre lors de réunions « messieurs les exploitants agricoles ».

Elles décident alors de créer le réseau « Agriculture au Féminin » au sein du réseau régional des chambres d’agriculture de Bretagne soutenu par la Région. Le Conseil régional apporte un support financier et logistique à ces femmes qui souhaitent accéder à des formations appropriées, bénéficier de conditions de travail adaptées et que leur statut soit reconnu.

Les résultats

La Commission « Egalité-Parité, Agriculture au féminin » du réseau « Agriculture au Féminin  » a édité en 2018 un guide pratique de recommandations en matière de communication pour rendre visible les femmes et les hommes dans l’agriculture en combattant les stéréotypes. Il précise comment introduire les deux genres dans les prises de parole et dans les écrits. Le but est d’élargir les choix professionnels, sécuriser les parcours des agricultrices par des formations techniques, favoriser l’engagement et l’accès aux responsabilités, diffuser l’égalité.

FICHE TECHNIQUE

Où ? Quand ?

Depuis 2007, en Bretagne

Par qui ?

Le Conseil Régional de Bretagne

Comment ?

  1. Réaliser un diagnostic de territoire/une étude statistique afin d’établir les dynamiques locales en termes d’emploi féminin dans la filière agricole.

    Ithéa a élaboré une web-série composé de 5 articles sur les communes de moins de 1 000 habitants. Pour en savoir plus, cliquez ici

  2. Définir des objectifs à la lumière des enjeux soulevés lors du diagnostic : favoriser la reprise d’exploitation par des femmes, les accompagner dans leur quotidien, faire évoluer les mentalités, etc.

  3. Elaborer des pistes d’actions afin de répondre aux objectifs établis : tables-rondes, accompagnement individuel et personnel, conférence thématique, etc.

  4. Inciter les femmes et les hommes à s’engager dans une démarche d’égalité en réalisant une communication efficace autour du projet.

  5. Pérenniser l’action en communiquant.

Les points de vigilance

L’accompagnement de la collectivité ne doit pas s’arrêter à l’aspect financier mais peut englober un soutien matériel, humain, décisionnel, etc.

Contact

Agriculture au Féminin
02.96.80.00.07